Expatriation en Chine : savoir parler le chinois

Lors d’une expatriation en Chine, faut-il savoir parler le chinois ?

Il est intéressant de savoir que le chinois est la langue la plus parlée au monde. Nous la parlons principalement en Chine continentale, à Hong Kong, Macao, Taiwan et Singapour. Cela représente plus de 16 % de la population mondiale qui parle chinois.

Différentes langues chinoises

Il existe non pas une langue mais différentes langues chinoises.
En effet, la Chine est divisée en une multitude de régions. Au cours du temps, chacune de ces régions a développé sa propre culture, ses coutumes, sa cuisine et surtout sa langue. C’est pourquoi il existe plusieurs dialectes chinois, les plus importants étant le Wu, le Hunanese, le Jiangxinese, le Hakka, le Yue (y compris le cantonais-taishanais), le Ping, le Shaojiang et le Min.

le chinois

Le putonghua (ou mandarin) et le cantonais

Le putonghua est la langue officielle en Chine. A l’étranger, nous l’appelons le mandarin. Cette langue est basée sur le dialecte du nord de la Chine. Elle est actuellement parlée dans toute la Chine, y compris Hong Kong et Macao. Le putonghua est enseigné dans les écoles et les universités du pays. Il s’agit de la langue utilisée dans les médias et c’est celle que vous apprendrez si vous décidiez d’étudier le chinois. Les bases du putonghua (ou mandarin) permettent de pouvoir communiquer en Chine.

Le cantonais est le deuxième « dialecte » le plus parlé dans le pays après le putonghua (ou mandarin). Cette langue est répandue dans les régions méridionales de la Chine, en particulier la province du Guangdong et dans les régions administratives de Hong Kong et de Macao. Le cantonais est communément considéré comme plus difficile que le chinois standard. Mais pour les personne qui décident de passer la majeure partie de leur temps dans le sud de la Chine, il est conseiller de privilégier le cantonais au putonghua.

Etudier le chinois

Le chinois est une langue difficile à apprendre.

Tout d’abord, le chinois possède plus de 80 000 caractères. Mais le chinois standard requiert la connaissance de 3 500 caractères. Et, nous pouvons nous en sortir avec les 1 000 caractères les plus habituellement utilisés.
A l’heure actuelle, l’orthographe employée en Chine continentale et à Singapour est appelée chinois simplifié, à la suite de la réforme de 1949. Cependant, Hong Kong et Taïwan utilisent une forme d’orthographe plus complexe : le chinois traditionnel.

De plus, le chinois est une langue tonale. Par conséquent, la signification d’un mot résulte non seulement de la prononciation, mais également du ton utilisé. Le putonghua compte quatre tons tandis que le cantonais en possède sept. La maîtrise des sons constitue une grande partie de l’étude du chinois, car utiliser un mauvais ton peut conduire à une mauvaise communication.

Par contre, la grammaire chinoise est relativement facile. Les structures de phrase sont simples et directes, sans conjugaison, inflexion ou accord sujet-verbe.

Et lors d’une expatriation ?

Nous vous conseillons d’apprendre le chinois avant de vous expatrier pour vous permettre d’avoir une compréhension de base.
Sinon, une fois sur place, il existe beaucoup de possibilités pour apprendre le chinois. A savoir que la plupart des universités des grandes villes proposent aux expatriés d’apprendre le chinois.
Il se peut également que votre entreprise vous propose de suivre un cours de chinois après les heures de bureau. Sinon, il existe des centres d’apprentissage dans la plupart des villes. Mais il est également possible d’ engager un tuteur. Vous pouvez aussi effectuer un échange linguistique : donner des cours d’anglais en échange de cours de chinois par exemple.

Source : Apprendre le chinois

Commentaires fermés.